Affichage du lecteur audio
Et, la cohabitation des temporalités
Et, la cohabitation des temporalités Béchard Hudon (2021)

Vidéo monobande avec son, 59 minutes

Une vidéo de cinquante-neuf minutes réalisée à partir de capture vidéo des caméras web de l’Université de Montréal. La composition sonore est un mélange d’enregistrements de terrain de divers lieux au Québec et de manipulations numériques.

Inspirés par les propos de Donna J. Haraway, en ces temps troubles et confus, nous avons senti le besoin de nous connecter à un couple de faucons pèlerins qui airaient au sommet de la tour du pavillon Roger-Gaudry de l’Université de Montréal. À l’aide des trois caméras web installées près de leur nid, nous les avons observés et avons fait des captations vidéo à partir de notre ordinateur, presque tous les jours du début mars à la fin mai 2021 et puis ponctuellement jusqu’à la fin octobre. Ces enregistrements devenaient un point de contact avec ces oiseaux sauvés de la menace d’extinction grâce à l’interdiction de l’usage du DDT (au Canada et ailleurs).

Nous étions suspendus à la vie de ces rapaces urbains, à leur espace-temps singulier et à la manière dont ils occupent leur habitat temporaire. Un de nos points d’intérêt était d’observer comment ils vivent dans ce lieu anthropique dépourvu de végétation. La ville en toile de fond et cette aire de nidification aménagée pour eux, dans des lieux saturés par l’expansion humaine, composent une image étrange et rassurante à la fois. Leur présence dans cet endroit accentue une mise en tension des temporalités : celle d’un temps productiviste humain et celle d’un rythme propre aux faucons.

Ces entrelacs temporels ont suscité une attention particulière envers les temps « morts » qui occupaient une bonne partie du quotidien des faucons pèlerins. Ils passaient de très longs moments au même endroit, dans un état d’observation ou d’attente silencieuse, offrant un contraste saisissant avec notre cadence hyperconnectée et l’allergie collective aux instants improductifs.

Et, la cohabitation des temporalités s’attarde aux interactions entre les animaux humains et non humains afin d’entrevoir d’autres manières d’habiter le monde et d’affecter notre imaginaire d’une énergie multispécifique inclusive et sensible.

 

PRÉSENTATION

Avatar est fier de présenter ce projet dans le cadre de -AND-, événement web d’une durée de 12 heures commissarié par Christof Migone. Celui-ci se tiendra le 2021.12.12, de midi à minuit (EST).

BIO

Catherine Béchard et Sabin Hudon sont établis à Montréal et forment un duo d’artistes interdisciplinaire  depuis 1999. Ils s'intéressent aux lignes de rencontre, aux zones floues ou aux courbes de simultanéité qui façonnent nos expériences du monde et qui les motivent à réaliser des installations cinétiques et sonores, des sculptures cinétiques silencieuses, des pièces audio, des œuvres d’art public et à l’occasion des vidéos. Ils ont pris part à de nombreuses expositions individuelles et collectives, notamment au Symposium international d'art contemporain de Baie-Saint-Paul, à la Triennale Banlieue à la Maison des arts de Laval, à la Biennale nationale de sculpture contemporaine à Trois-Rivières, au MA Musée d’art à Rouyn-Noranda, au Centre d’exposition Lethbridge et à la galerie Ellephant, à Montréal, dans le cadre de la Biennale internationnale d’art numérique, au Mois Multi à Québec, au Knockdown Center à Brooklyn, dans le cadre de l’événement Québec Digital Art in NYC, à la triennale Device Art à Zagreb et au Musée national de Chine lors de l’exposition, ThingWorld: International Triennal of New Media Art. www.bechardhudon.com

 

_________

 Images tirées de la vidéo Et, la cohabitation des temporalités, 2021

 

Retour aux projets