Affichage du lecteur audio
Bellona Times: the turbulence of the present
Bellona Times: the turbulence of the present Ronald Kuivila (2022)

L'œuvre de Ronald Kuivila a été réalisée en janvier 2022 à l'occasion d'une résidence à Avatar. Elle est présentée du 19 au 27 février au studio d'Essai de Méduse, dans le cadre de la 23e édition du Mois Multi.

Alors que Kuivila amorce sa résidence pour la création de l’œuvre Bellona Times, une vidéo de trois heures et demie capte son attention. Il s’agit de l’interrogatoire de Danny Rodriguez, un participant de l’insurrection du 6 janvier, mené par le FBI. L’ambivalence prévaut dans le rapport de force que les agents exercent sur le prévenu. L’éclairage fluorescent de la salle d’interrogatoire opère étrangement comme une inversion de Bellona, cette ville où « le ciel est toujours gris et la lumière, toujours la même ».

L’enregistrement vidéo d’un interrogatoire qui tourne à l’envers, un moniteur, une rangée de douze haut-parleurs, le bourdonnement de téléphones filaires et un combiné donnant accès à des sons autrement inaudibles; voici l’armature de l’installation Bellona Times. Les tonalités d’une montre structurent le passage du temps, les interjections des agents du FBI – expressions d’empathie ou incitation à collaborer – tournent en boucle dans un perpétuel va-et-vient, venant s’ajouter à un complexe maillage sonore. Tout est en place pour l’observation d’une lente progression dans la posture et l’interaction des protagonistes, tandis que la distance sécurisante du spectateur est remise en question.

Ron Kuivila crée en définitive, une expérience d’écoute et de visionnement singulière qui fait écho à notre désir paradoxal pour l’ordre et le renouveau, le verni et la transparence, le bien commun et l’accomplissement individuel.

Bellona Times fait allusion à l’installation Making the World Safe for Piezoelectricity créée en 1997 à Avatar et également présentée lors du Mois Multi.

 

BIOGRAPHIE

Ron Kuivila compose de la musique et conçoit des installations sonores en faisant régulièrement appel à des appareils électroniques, des logiciels et des objets ménagers faits maison ou modifiés.

Il a été l’un des premiers à utiliser les ultrasons (In Appreciation) et l’échantillonnage sonore (Alphabet) dans les performances en direct. Avec d’autres pièces, il a exploré les algorithmes de composition (Loose Canons), la synthèse vocale (The Linear Predictive Zoo) et les phénomènes de haute tension (Pythagorean Puppet Theatre). Nombre de ses compositions prennent également la forme d’installations sonores. Ainsi, Radial Arcs, une installation sonore commandée par Ars Electronica, implique la coordination de 96 pistolets paralysants, tandis que Sparks on Paper fait résonner du vélin avec des cordes activées par des champs statiques de faible puissance. Parmi ses installations de longue durée (entre six mois et cinq ans), citons Visitations au Mass MoCa, The Weather at Six à l’université de Wesleyan et Singing Shadows au New York Hall of Science. D’autres pièces, telles que Making the World Safe for Piezoelectricity, présentent des objets quotidiens organisés pour mettre en place des structures temporelles à grande échelle.

Ronald Kuivila a réalisé des performances et exposé des installations à travers les États-Unis, le Canada et l’Europe, et a bénéficié de résidences à la TU Berlin, au Bellagio Center, au DAAD Berlin, à l’Institute for Studies in the Arts à l’ASU, au California Institute of the Arts, au Mills College, à la Brown University, au STEIM, au Conservatorio C. Pollini, à Padoue, à la V2 Rotterdam, à Tempo Reale, à la Stichting STEIM, au Banff Centre, au Central Conservatory of Music Beijing et à de nombreuses autres institutions. Il vit à Middle Haddam, au Connecticut, et enseigne la musique à l’Université Wesleyan.


SITE WEB

Présenté en collaboration avec Mois Multi dans le cadre du Mois Multi 2022.

Conception : Ronald Kuivila

Production : Avatar

STUDIO D’ESSAI DE MÉDUSE
Du 19 au 27 février 2022

HEURES D’OUVERTURE

Du samedi au mercredi de 12h à 17h
Jeudi et vendredi de 12h à 19h

___

Crédit images : Stéphane Bourgeois

Bellona Times, Ron Kuivila
Bellona Times, Ron Kuivila
Mois Multi 2022
Retour aux projets