Display audio player
Dyslexia
Dyslexia Marie-Soleil Kerouac (2022)

Dyslexia - Prototype
Une machine à écrire automate, poète à ses heures, opère une singulière transformation du langage. Les touches activent moteurs et lumières. Le bruit de ses entrailles – roulettes, touches, mécanismes – constitue la matrice d’une pièce sonore diffusée.

Dans son projet Dyslexia, Marie-Soleil Kerouac amalgame percussions, ambiances sonore, électronique et informatique. Pendant son baccalauréat, Kerouac construit le prototype de l'œuvre. Inspirée des USB typewritter, elle relie une ancienne machine Underwood des années 1940 à un circuit électronique. Lorsque l’on actionne une touche, différentes lumières s’allument. En 2021, elle reçoit le Prix Avatar pour poursuivre le projet en bénéficiant d’un accompagnement technique et artistique. À partir de dispositifs électroniques, l’artiste révèle son rapport personnel aux mots marqué par la dyslexie en créant une machine automate. Puisque les mots lui parlent autrement, elle nous les donnera à voir tel qu’elle les perçoit, au son.

Sortie de résidence | Mardi 29 novembre, dès 17h au studio Avatar, coopérative Méduse    

Apéro offert | contribution volontaire


Fier d’encourager la pratique de la relève en art du Québec, Avatar attribue le Prix Avatar, depuis 2006, à un(e) finissant(e) ou groupe de finissant(e)s ayant démontré un intérêt envers les arts médiatiques, sonores ou électroniques durant son parcours, et dont le dossier soumis révèle un talent et un potentiel. En 2021, Marie-Soleil Kerouac remporte le Prix Avatar en proposant son projet Dyslexia

typewritter
Back to projects