Affichage du lecteur audio
L'infinité des possibles
L'infinité des possibles Magali Babin (2011)

Avatar recevait Magali Babin dans ses locaux afin qu’elle crée une œuvre installative faite à partir d’une collection de sons issus d’enregistrements de l’eau du fleuve Saint-Laurent.

Avatar recevait Magali Babin dans ses locaux afin qu’elle crée une œuvre installative faite à partir d’une collection de sons issus d’enregistrements de l’eau du fleuve Saint-Laurent. Ces sons ont donné lieu en 2009 à une Excavation sonore intitulée Bruits de fond.

Inspirée par l’artiste pionnière de la musique électronique Delia Derbyshire, Magali Babin abordait la notion d’anticipation, vécue à travers les rêves, en composant une musique inquiétante et mystérieuse. Les enregistrements aquatiques tirés de Bruits de fond ont été traités comme une matière sonore électronique puis recomposés par un travail de mixage de voix provenant de témoignages de gens à propos de rêves et de cauchemars aquatiques.

Retour aux projets