Affichage du lecteur audio
3 phases
3 phases Michael Snow (1999)

Pour 3 phases, la stratégie visait à confronter deux aspects du travail de Michael Snow qui ne se sont que trop rarement rencontrés : Michael Snow improvisateur au piano et Michael Snow artiste conceptuel.

En mars 1997, pour mettre en scène ce combat, Obscure et Avatar avaient introduit dans l’arène un Disklavier, piano à queue contrôlé par ordinateur, et Max, un logiciel de programmation. Cet équipement offrait à l’artiste la possibilité de concevoir des constructions sonores qui ne seraient pas soumises aux contraintes musculaires ou aux réflexes engendrés par les années de pratique du clavier, d’où l’occasion aussi de transposer dans l’univers sonore des formes ou des structures issues d’autres disciplines. Mais l’artiste, heureusement, nous attendait au détour. Ce double se résout bien en un seul artiste : pas de confrontation, il n’y a qu’un seul Michael Snow aux facettes multiples que la profusion des langages occulte parfois à nos oreilles, mais dont la cohérence est inébranlable. (D’après Jocelyn Robert.)

Le disque est lancé en 1999.

Retour aux projets